Le data management et la conformité au RGPD

Le data management est une nouvelle discipline apparue suite à l’évolution des NTIC et plus particulièrement à l’arrivée du Big Data, qui a nécessité de trouver un moyen de pouvoir traiter les données de manière automatisée. Les entreprises sont les premières concernées par ces flux importants de données et l’exploitation de méthodes comme celle-ci revêt une importance considérable pour ces entités. Le data management regroupe toutes les techniques permettant de collecter, stocker, exploiter mais aussi sécuriser les données, dès leur entrée dans les systèmes de l’entreprise et jusqu’à leur sortie.

Data management, à quoi ça sert ?

Le data management peut se révéler très utile au niveau de la prise de décision dans une entreprise. Il permet de traiter les données collectées pour en tirer des enseignements pertinents et utiles qui pourront par la suite permettre de créer des campagnes marketing en fonction des résultats obtenus, ou de prendre des décisions stratégiques comme par exemple le développement sur un nouveau segment, ou encore le lancement d’un nouveau produit en anticipation aux futurs besoins potentiels des acheteurs. À l’heure actuelle, toute entreprise qui souhaite rester compétitive sur son marché se doit de développer des outils de data management pour gérer sa structure.

L’importance du data management conduit à une forte demande de spécialistes de la part des entreprises et les data managers se font rares. Il s’agit d’un métier qui lie mathématiques et informatique et qui demande des compétences bien spécifiques. Le data manager a une grande responsabilité dans l’entreprise puisque son poste se place en plein coeur de son activité. C’est lui qui permet d’orienter les décisions stratégiques et qui définit la marche à suivre. Aujourd’hui, les data managers sont présents dans tous les secteurs d’activité, aussi bien dans la banque que dans l’agriculture, l’aéronautique ou la santé publique.

Data management et RGPD

Avec l’entrée en vigueur du RGPD, la mise en place d’un système de traitement des données est devenue indispensable pour les entreprises. Beaucoup d’entreprises peinent encore aujourd’hui à implémenter un tel système de manière efficace, certaines se focalisant davantage sur le stockage des données que sur leur exploitation à proprement parler, d’autres n’ayant pas assez de visibilité sur leurs données. Il est à souligner que le RGPD stipule que les données collectées doivent désormais avoir un objectif réel et ne doivent pas être recueillies sans but précis, c’est pourquoi il est primordial de s’intéresser au traitement efficace des données plutôt qu’à leur stockage. Par ailleurs, des données trop anciennes peuvent être obsolètes et amener l’entreprise à prendre des décisions non pertinentes en se basant sur des informations erronées.

Aujourd’hui, des études montrent que de nombreuses entreprises ne sont toujours pas en conformité avec le RGPD et certaines d’entre elles n’envisagent même pas de s’y conformer. Cette nouvelle réglementation implique de grands changements au sein de la structure des entreprises et vient ajouter de nombreuses contraintes, mais les répercussions en cas de non-conformité sont considérables avec des amendes allant jusqu’à 10 millions d’euros ou 2% du chiffre d’affaires de l’entreprise, ce qui peut s’avérer colossal…

Noter cet article
Articlе Spоnsоrisé

admin Auteur